OliverBlog

> Les fortunes du net français

Posted on: 15 juillet 2008

Ce mois ci le n° du magazine Challenges publie son désormais traditionnel Top 500 des fortunes professionnelles françaises. Ce classement est basé sur la valeur (ou valorisation) des actions détenues (pour les sociétés cotées) ou sur le CA, les résultats et les actifs nets (pour les sociétés non cotées).

Comment se comportent les champions du net ?

Quelques belles entrées (Jacques Antoine Granjeon – vente-privée) et quelques belles dégringolades (Marc Simoncini – Meetic – avec une fortune qui fond de 126 M€) et, somme toute assez peu de représentants de la nouvelle économie. Ne sont pas pris en compte ceux qui ont vendu leur entreprise (Je pense notamment aux fondateurs de aufeminin.com) puisque si leur fortune personnelle est certainement considérable, leur patrimoine professionnel s’en trouve, de fait, diminué d’autant.

  • 23e – Xavier Niel – Illiad Free – 2 257 M€
  • 109e – Hervé Charle & sa famille – Cdiscount – 360 M€ (l’entreprise vaut près de 1 milliard)
  • 135e – Jacques-Antoine Granjon – Vente-privée – 300 M€ (entreprise valorisée à 1 milliard)
  • 271e – P. Kosciusko-Morizet, N. Maurin, P. Krings, O. Mathiot, J. Ziegler – Priceminister – 120 M€
  • 294e – Benjamin Bejbaum & Olivier Poitrey (et leur famille) – Daily Motion – 110 M€
  • 294e – Steve & Jean Emile Rosemblum – Fotovista (Pixmania) – 110 M€
  • 315e – Julien Sorbac & Mickaël Benabou – Vente-privée – 100 M€
  • 372e – Marc Simoncini – Meetic, 1000 mercis, Myprestigium – 84 M€
  • 389e – Thierry Ehrmann – Groupe serveur (Artprice) – 79 M€
  • 405e – Denys Chalumeau & Amal Amar – Seloger.com – 72 M€
  • 445e – Jean-Baptiste Descroix-Vernier – Rentabiliweb – 66 M€
  • 460e – Olivier Duha & Frédéric Jousset – Webhelp – 62 M€
Quelques remarques : Sont exclus du calcul les biens immobiliers détenus à titre personnel, les oeuvres d’art, les signes extérieurs de richesse non durable (voitures, bateaux…). Ces chiffres (qui peuvent quand même donner le tournis) expriment donc la valeur des participations (actions détenues) de ces entrepreneurs à l’instant T ( 09 juin 2008).
Pour figurer dans le Top 500 cette année il fallait avoir un patrimoine professionnel au moins égal à 59 M€ (fortune du 500e)
Pour fixer l’échelle : les premiers (Gérard Mulliez & sa famille) – Groupe Auchan, Kiloutou, Norauto… – ont un patrimoine professionnel estimé à 21 000 millions d’euros.
Bon, allez, on se calme et on retourne au boulot…

3 Réponses to "> Les fortunes du net français"

T’es sur que c’est en euros et pas en roupies ?

@cobolian

J’en ai bien peur. Je suis allé vérifier sur Cdiscount et chez Auchan. Ils n’acceptent ni les roupies ni les roubles !

C’est dingue que Cdiscount ait une si grosse réussi. J’ai du mal à comprendre qu’un site « sapin de noël » arrive aussi bien que ça.

Les commentaires sont fermés.

OliverBlog

E-commerce
architectureS
pêche à la mouche
& autres lubies...

Retrouvez-moi sur Twitter

RSS e-commerce JDN

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.
%d blogueurs aiment cette page :