OliverBlog

> Le choix des mots

Posted on: 25 juin 2009

Il est une chose qui m’agace au plus haut point : trouver sur des sites de e-commerce la mention de « PORT GRATUIT ». Pour suivre la définition du Robert, gratuit c’est « qui se fait, qui se donne pour rien. »
En soit, je le concède, c’est bien le cas lorsque le client ne paye rien pour le transport des marchandises commandées.

Je trouve toutefois que le mot gratuit enlève toute valeur à la chose. Pourtant s’il est quelque chose qui n’est pas gratuit, loin de là, c’est bien le port ! Tous les e-commerçants payent pour le savoir. Le montant des frais de livraison étant un frein à l’achat clairement identifié, il  est très compliqué de refacturer le montant réel au client.
Le port ne se donne pas pour rien. Il y a bien quelqu’un qui paye… et qui  éventuellement, EN FAIT CADEAU !

C’est pour cette raison que je préfère la mention de « PORT OFFERT ».

Un autre avantage, c’est que l’on met un poil plus de chance de son côté pour que le client réalise qu’on lui a fait cadeau de quelque chose.
Accessoirement on peut penser que ça permet d’éviter quelques demandes du type :

« C’est la deuxième commande que je passe chez vous et je n’ai toujours pas eu de cadeau ? »

« Vu le montant de ma commande j’estime que j’ai droit à un cadeau »

La culture du cadeau semble être inhérente à la vente à distance…
Depuis 30 ans je fais mes courses dans le même supermarché, ils ne m’ont jamais offert une boîte de conserve. Et pourtant je ne vous raconte pas le montant de certains caddies !
Va falloir que je pense à réclamer à la caissière la prochaine fois !

10 Réponses to "> Le choix des mots"

Effectivement, la formule est plus proche de la réalité.
Mais si on va par là, et pour être tout à fait exact il faudrait dire : Port inclus dans ma marge.

@Francis
Je ne suis pas certain que ce slogan soit marketinguement correct😉

En les shootant à la ristourne & aux cadeaux depuis des années, les clients ont pris l’habitude, ils ne se rendent plus compte de la valeur du service.

De notre coté, nous n’offrons pas les frais de port. C’est un service qui se paie. Je ne crois que les supermarchés paient pas l’essence pour que vous veniez chez eux…

Merci pour ce billet. Je ne suis pas le seul à partager cet avis donc.

sinon anne de cap-femina explique sa vision sur les frais de port:

http://blog.cap-femina.com/blog/index.php/2009/05/27/110-les-frais-de-ports-gratuits

c’est vrai qu’on a jamais vu encore une enseigne de la grande distribution nous offrir les frais d’essence ou le ticket de bus pour un achat chez eux…

Vous trouverez certains cinéma qui offrent les frais de parking auto pour leur clients, ce principe est assez similaire, si ce n’est qu’une part doit également être prise par le gestionnaire du parking à mon avis.

Nous on « offre » les frais de port dès un montant atteint mais également sur certains produits et ce pour lever un frein à l’achat très réel sur notre segment d’achat de remplacement (consommables notamment). Cela ne nous empêche pas de mettre des cadeaux dans les colis lorsque l’occasion se présente.

Par ailleurs, nous constatons lors du retour de marchandise que nos clients prennent alors conscience du coût du transport, certains ne s’étant jamais posé la question de celui-ci.

Alex.

Oui le problème avec la « mention livraison gratuite », c’est qu’on est en train de mettre dans la tête des gens que ce service devrait être gratuit et que le transport n’a aucun coût. Cela déresponsabilise complètement le client et ne lui fait pas comprendre qu’il y a un vrai service derrière… et que lui même aller prendre sa voiture, utiliser son essence, prendre énormément de son temps, cela il ne le voit pas. cela s’appelle la « myopie » économique.

et que dire de nos législateurs qui imposent la reprise « gratuite » des anciens produits electroniques ?

Oui les legislateurs comme d’habitude, ont parfois tendance à oublier la réalité du terrain ou à généraliser une loi à l’ensemble sans prendre en compte les différentes méthodes de vente.

La gratuité existe t’elle vraiment ?
Voilà un bon sujet pour le bac de philo ou le diner du salon ecommerce !

Oui bon sujet… faudra le soumettre pour l’année prochaine à l’éducation nationale.

Les commentaires sont fermés.

OliverBlog

E-commerce
architectureS
pêche à la mouche
& autres lubies...

Retrouvez-moi sur Twitter

RSS e-commerce JDN

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.
%d blogueurs aiment cette page :