OliverBlog

Archive for the ‘Entreprendre’ Category

L’ouverture était annoncée pour le 3 novembre… Il est à l’heure !

timefy

C’est en effet ce matin que Benoit a officiellement lancé Timefy. Après avoir géré la filiale e-commerce de King Jouet et tenu le poste de DG chez Madeindesign durant 2 ans, Benoit s’est jeté à l’eau !

Sur Timefy vous trouverez des montres et aussi des montres… Oui, mais des montres design, tendance et funky ! Bref, des montres qui ressemblent à Benoit et parmi lesquelles vous saurez trouver celle qui vous ressemble. Si vous cherchiez déjà (ou encore) une idée cadeau pour Noël, ça tombe à pic non ?

Timefy est un très joli site, au design épuré avec plein de fonctionnalités dedans. C’est juste beau (comme les montres qui vous sont proposées).
Connaissant Benoit on ne peut douter un instant que le service sera à la hauteur.

Je ne peux que lui souhaiter bonne chance pour ce projet qui le fait entrer de plein pied dans l’entrepreneuriat, les angoisses mais aussi le plaisir qui va avec 😉

Publicités
Étiquettes : , , ,

Le 3 septembre dernier, une table ronde réunissait chez OTC une dizaine de leurs participations du secteur internet (dont nous mêmes). Michel de Guilhermier qui était de la partie en parla en son temps ici. Mais là n’est pas le sujet de ce billet. En fin de réunion nous nous étions mutuellement interrogés sur les nouveaux sites ou modèles qui interpellaient les uns ou les autres… Le modèle clubatcost avait été abordé et débattu. Mais personne à cette date, et pour cause, n’avait parlé de cliic.com (ce site était lancé quelques jours plus tard). Je pense qu’aujourd’hui il en serait tout autrement…

macbook-cliic

Ces derniers jours je me suis un peu promené sur ce site pour bien comprendre le modèle et les perspectives…

Pour ceux qui ne connaitraient pas, Cliic propose d’enchérir sur un produit high tech à coups de clics en partant de zéro comme prix de base.
– Chaque clic fait monter le prix du produit de 1 centime d’euro et donne la main à l’auteur du clic.
Un compte à rebours s’enclenche dès le clic et s’il va au terme des 2 minutes sans surenchère (nouveau clic), le produit pourra être acquis par le dernier cliqueur au prix affiché. Soit bien souvent aux alentours de -90% par rapport au prix public habituel…

Petit détail, pour pouvoir placer une enchère d’1 centime d’euro il faut acheter des clics dont le prix unitaire, selon le pack acheté, varie de 1,49 euro (pack de 10) à 0,77 euro (pack de 500).

Exemple d’enchère de ces 2 derniers jours :

1 Macbook AIR Core 2 duo – 13 pouces
Valeur faciale annoncée : 1 500 euros

Prix auquel le portable a finalement été adjugé : 141,43 euros (soit comme l’annonce Cliic une économie de 90,5%)

Bon d’accord, le gagnant a dépensé sur le coup 835 clics. Si l’on considère qu’il avait probablement acheté des packs de 500 ce sont des clics à 0,77 soit 642,95 cela reste pour lui une bonne affaire.

Mais que dire du site qui en vendant un Macbook 141,43 euros,
(si l’on retient un coût moyen du clic à 1 euro)

l’a vendu en réalité 14 143, 00 euros
(quatorze mille cent quarante trois euros).
Quand on bataille chaque jour pour sauvegarder ses marges,
le modèle interpelle non ?

En tout cas, vous le remarquerez, le slogan du site affirme : « Pas de place au hasard ! »
j’avais cru comprendre… 😉

jojo-lapinNormalement (enfin il me semble), avant de réfléchir à l’ouverture d’un site e-commerce, on commence par savoir ce que l’on va vendre (quels produits) à qui (les clients… oui on espère toujours qu’ils seront plusieurs !), puis choisir le nom de domaine qui va bien (ou qui en tout cas est censé bien aller…).

Et si je vous proposais l’exercice inverse ? Histoire de voir lesquels d’entre vous ont un peu d’imagination… ;-). Une sorte d’appel à idées en quelque sorte…

J’ai acheté il y a peu (ça m’a pris comme ça, ne me demandez pas pourquoi) les noms de domaines jojo-lapin.com et – tant qu’à faire – jojolapin.com.

Alors… on fait quoi avec ça ? hein ?

J’attends vos propositions. Attention, il y a un petit piège 😉

Étiquettes : , ,

De temps en temps il n’est pas mauvais de se vautrer dans l’autosatisfaction… D’abord parce que le rythme et le stress engendrés par l’activité laissent peu de place au temps de se retourner pour regarder derrière et ensuite parce qu’il faut bien à moment donné valoriser le travail autrement que par le CA, l’EBE ou le ROI…

Alors ce mois de juin qui s’achève est l’occasion – avant d’aller voir en vacances si j’y suis – de reconnaître que coup sur coup 2 choses me procurent énormément de plaisir.

La première est le Prix du « développement du service client » remis  à Pecheur.com le 16 juin dernier par les DCF Allier (Dirigeants Commerciaux de France) dans le cadre de la Semaine Nationale de la Performance Commerciale. Le service client est pour l’entreprise un thème d’amélioration permanente (technos, process, formation du personnel….) aussi cette récompense s’avère-t-elle un excellent levier pour valider l’approche et motiver encore davantage les équipes. On est tous pareils… à force de courir derrière des carottes ça fait du bien d’en croquer une de temps à autre.

DCF-PP770G

L’autre est un petit plaisir tout personnel. Même si, au bout du compte, il ne fait pas de mal, bien au contraire, à la notoriété de notre marque.
La Pêche et les poissons, mensuel français n°1 sur la pêche, me consacre un portrait dans son numéro de juillet. Pas de quoi grimper aux rideaux quand on est modeste et bien élevé, me direz-vous, et je serai (pour une fois) d’accord avec vous.
Sauf que ce magazine, moi, je le lisais (en cachette) quand j’étais petit et que, me retrouver dedans, c’est un peu – j’imagine – comme le jour ou le Capitaine Commerce a découvert sa biographie dans Strange ou Collants magazine !
Reste que ce papier, au delà de l’onanisme pur, marque à mes yeux une sorte de reconnaissance « officielle » du e-commerce comme un vrai mode de distribution, par un secteur professionnel qui a beaucoup attendu avant de seulement imaginer que ça pourrait marcher un jour.
Sans compter que je n’ai pas loupé l’occasion lors de l’interview, d’exposer ma mesure phare en faveur du développement de la pêche en France : « faire rembourser le matériel de pêche par la sécu ».
Je sais, je sais, de prime abord, ça peut paraître hardi, comme mesure… mais bon, qui ne tente rien…

bib-asm

Plus d’un mois sans billet c’est long. Mais le boulot prime et mai a été particulièrement dense. Pas une minute pour souffler. Les jours fériés (la plaie d’Egypte du e-commerçant) conjugués à un nouveau plus haut historique (c’était déjà un record en avril) ont flingué mes molles velléités d’écriture. Pourtant il y en aurait eu des choses à dire.

Par exemple, en vrac :

Des mètres carrés SVP !
– 1 an pile poil après l’emménagement dans nos nouveau locaux, le constat est impitoyable. On est déjà à l’étroit côté logistique. La décision est donc prise. On se lance sans délai dans la mise en place d’une nouvelle plateforme avec une première tranche à 1000 m2 et la mise en place d’une partie automatisée. (à suivre)… vite ça urge ! Dire qu’on se voyait tranquilles pour au moins 10 ans !

Débit à l’expédition, assurances etc…
– Plusieurs déplacements à Paris dans le cadre du groupe de travail de la Fevad sur la mise en place de la nouvelle norme pour la protection du consommateur. De belles rencontres, des séances de travail passionnantes, des problématiques pas si simples… conclusions lors de l’AG de la Fevad le 11 juin prochain.

3D secure encore et toujours
– Réunion/table rondes au GIE cartes bancaires sur le thème 3D secure. En vrac : 39% des sites français sont aujourd’hui équipées 3D secure mais ça ne représente que 10% des transactions. Côté consommateur, c’est plutôt bien vécu (sondage médiamétrie)
Conclusion : ce sont plutôt « les petits » qui s’y sont mis les premiers. Mais ça avance. La fraude connaissant une forte croissance l’authentification forte (code à usage unique) est pour demain… ou presque (à suivre)

Voyage sur mars !
J’ai eu la chance, pas plus tard qu’hier, de visiter les chaines logistiques de Vente-Privée. Impressionnant ! Bluffant ! … Bref : ça calme !
Pour ceux qui s’imagineraient que la chance peut être un facteur de réussite dans le e-commerce, croyez moi sur parole : si Vente-Privée rencontre la réussite que l’on sait, et domine ainsi son marché, ça n’est pas dû au hasard ou à la chance. Dans une machinerie gigantesque, le plus infime détail a été envisagé, pensé, pesé, réglé.
La première pensée que j’ai eue en regagnant la voiture a été : « j’aimerais pas être un de leurs concurrents, parce que la barre est vraiment placée très très haut… en termes de puissance comme en termes de qualité.  »

Générateur de CGV
– Début mai (j’avais promis d’en parler plus largement alors j’y reviendrai plus en détail) j’ai découvert e-cgv.
Peut-être la solution à un problème évoqué chez le Capitaine il y a quelques mois. Comment et où un e-commerçant qui débute peut-il s’offrir des conditions générales de ventes originales, conformes et efficaces sans avoir à débourser une fortune ? Ce qui permet aussi d’éviter une condamnation pour parasitisme en repiquant ses CGV chez quelqu’un d’autre…

Tortionnaires en collants
– En parlant du Capitaine, j’ai été torturé par un de ses sbires, ici et je m’aperçois que je n’ai pas pris le temps de répondre à quelques commentaires qui pourtant le mériteraient bien… (absence à réparer vite)
dans le même ordre d’idée François à fait une expérience d’achat sur Pecheur pour tester sa CB en conditions 3D Secure. Manque de bol sa carte est « Not enrolled ». Donc bredouille !
J’espère qu’il a quand même reçu son colis.
Dans ce genre de cas, pas de nouvelle = bonne nouvelle 😉

Game over
– Courant mai, le « poux » d’un de mes précédents billets a plié boutique… Site « officiel » fermé et boutique Ebay close…. Le « crime » ne paierait il pas ?

Vu à la télé
– Y aura-t-il un effet Télématin pour Pecheur.com ? Je vais pouvoir tester suite à l’interview enregistrée dans les bureaux de la Fevad sur le thème « e-commerce et créations d’emplois ».
Je ne connais encore la date de diffusion (sûrement imminente) mais notre hébergeur est prévenu. Quelques confrères qui « y sont passés » m’ont tous affirmé que l’effet sur les serveurs était explosif.. Cette séance a été l’occasion de rencontrer Vincent & Vincent, venus aussi présenter leur site, jeune et dynamique e- commerce qui ne semble pas non plus connaître la crise…

Le cantal pas une terre d’avenir pour le e-commerce ?
– Sébastien a mis la clef de Testadaz sous la porte. Il en explique les raisons. La vie d’entrepreneur dans certains coins d’Auvergne n’est manifestement pas simple tous les jours…
Personne n’oublie, (à commencer par lui-même j’espère) qu’il reste le premier auvergnat à avoir significativement réussi sur le net. Le connaissant je sais qu’il doit déjà être en train de murir un autre projet. Si tant est que Jeuxvideo.com lui en laisse le temps…

D’où le titre
– Enfin, pour finir, comment passer sous silence ce que toute l’Auvergne attend depuis… le Moyen Age. L’arrivée du Bouclier de Brenus au pied des puys.
Et si l’ASM nous le ramenait enfin dans 48 heures ?
Après 2 finales perdues ces 2 dernières années, (9 au total) et si  cette année la 10ème était enfin la bonne ?
Cette année sera la bonne ! La terre va trembler samedi soir Place de Jaude ! Je n’irai pas à la pêche samedi soir. Allez les jaunards !

Depuis janvier dernier, le tout nouvellement créé statut d’auto-entrepreneur permet à tout un chacun, moyennant bien sûr quelques règles d’exercer une activité de vente de biens ou de services dans la légalité, et sans être dévoré de charges. Un moyen mis à la disposition de ceux qui marchaient (un peu) à côté des clous pour rentrer au bercail. C’est la carotte…

Dans le même temps un nouvel article L96G a été inscrit dans le Livre des Procédures Fiscales.  Tiens mais quoi mais qu’est-ce… ?

En fouillant un peu la réponse arrive… On trouve notamment des infos ici ou

Cet article étend la portée de l’article L96F (qui concernait les opérateurs en téléphonie) aux : « fournisseurs d’accès, fournisseurs d’hébergement, fournisseurs d’autres services sur le réseau Internet, sites d’enchères ou de courtage en ligne…« 

Ces derniers seront donc tenus de communiquer à l’administration fiscale :

– l’identité des personnes vendant des biens ou des services sur les sites de courtage en ligne,
– la liste des ventes
ou des services vendus,
– la nature des biens ou des services vendus et le montant de ces ventes

Voilà donc le bâton… On peut donc supposer que ça va redresser dur ! Sans compter le fait que, concernant la nature des biens vendus, il faudra très certainement pouvoir en justifier la provenance devant l’administration fiscale… et plus si affinités !

Je n’ai pas pour l’instant trouvé grand chose sur les modalités d’application de ce petit paragraphe. Comment les plateformes vont elles communiquer ces données ? Vont elles accepter de le faire ? Quelles seront les contraintes en cas de refus ?

Mais d’ores et déjà, je vous laisse le soin de mesurer la portée de ce petit article qui ressemble à un titre de film de Bertrand Tavernier…

Étiquettes : , ,

entreprise-230

J’ai pris le temps de lire le n° de janvier du magazine L’Entreprise. Au sommaire un dossier « Manager en temps de crise ».
Et surtout page 80 un article plus qu’intéressant par les temps qui courent.
Le titre : « Fixer ses prix par gros temps ».
C’est d’actualité non ? On peut y découvrir que pour relancer ses ventes, la baisse des prix n’est souvent pas la meilleure des idées.

Sur les 3 leviers (Coûts, volumes et prix), jouer sur le 3e  pour augmenter les volumes est bien souvent une facilité qui produit de bien mauvais effets…

Illustrée par quelques exemples, on y trouve (entre autres choses) l’explication de la notion d’élasticité prix.
(Le rapport du % de variation du volume des ventes divisé par le % de variation du prix).

Je ne vais pas recopier ici cet article très instructif  – et bien rassurant quand on a opté pour la décision de privilégier la marge plutôt que l’augmentation forcenée des volumes… – et ne peux que vous engager à dénicher ce n° au kiosque à journaux le plus proche de chez vous.

strategie-prixDu coup, je me suis empressé de commander le livre la stratégie prix – Le pricing : nouveau levier pour augmenter votre rentabilité cité comme source sur cet article. Dépêchez vous il n’en reste désormais que 3 en stock chez Amazon 😉

Pour revenir au n° de L’Entreprise, vous y trouverez en outre la page (P.62) signée par Catherine Barba sur les blogs des sites marchands. (Je reviendrai dans un futur billet sur le paragraphe de cet article intitulé : les dilemnes du marchand blogueur.)
J’ai ainsi appris avec plaisir (on n’est pas de bois) qu’elle me lisait régulièrement, tout comme Daniel, Michel de Guilhermier, Mathilde(Nous avons les mêmes lectures, Catherine). A ce sujet il faut que je me dépêche de rajouter le Blog de Mathilde dans ma liste des « blogs que je lis »…


OliverBlog

E-commerce
architectureS
pêche à la mouche
& autres lubies...

Retrouvez-moi sur Twitter

RSS e-commerce JDN

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.